Mes épreuves de CAP couture

Oh my, cela faisait un moment que je n’avais rien posté sur mon blog. Il était grand temps que je me rattrape avec ce billet sur les épreuves CAP Métiers de la mode que j’ai passées durant presque tout le mois de juin. N’étant pas titulaire du Bac français (je l’ai obtenu en Russie il y a déjà quelques années !) j’ai dû passer les épreuves générales (histoire-géographie, français, mathématique-physique-chimie et même les épreuves d’éducation physique) en plus des épreuves professionnelles et ça, je dois vous dire, c’est du boulot !

Mais revenons à nos moutons, les épreuves de CAP couture notamment. Même si je suivais le cours de préparation au CAP à distance, j’ai dû m’inscrire en candidat libre. D’ailleurs le stage en milieu professionnel n’est plus obligatoire pour ces candidats, mais « vivement conseillé ». Les épreuves professionnelles sont réparties en trois jours : l’épreuve PSE « Prévention – Santé – Environnement », l’épreuve EP 1 « Analyse et exploitation de données esthétiques et techniques » et, enfin, l’épreuve EP 2 (la plus longue et la plus redoutable !) « Mise en œuvre de la fabrication d’un vêtement ».

Je vais m’arrêter brièvement sur l’épreuve PSE, car elle est obligatoire. Je pense que toute personne ayant un minimum de bon sens peut la remporter haut la main car souvent les réponses se trouvent dans les questions, il suffit de lire attentivement. J’ai trouvé la partie concernant la sécurité au travail la plus difficile, il y a des faits qu’il faut connaître (comme le délai de signalisation d’un accident de travail et les démarches à faire). Mais en fin compte, pour obtenir la moyenne, les connaissances générales suffiront largement (comme « qu’est-ce que label BIO ou Label Rouge » ou « que comporte un repas équilibré »). Cette année pour la partie santé nous avons eu un tas de question sur les maladies sexuellement transmissibles, en général on est toutes bien calées sur le sujet (héhé !) Je conseille quand même de consulter les annales des épreuves précédentes pour voir le genre de questions et pour comprendre la logique des réponses (qui d’ailleurs n’est pas toujours évidente).

L’épreuve EP1 (proposition artistique) dure 3 heures, mais selon mon expérience il faut garder le bon tempo pour finir à temps. Le problème technique à résoudre était la modification de la robe d’été “ST TROPEZ” en robe de cérémonie “ST TROP” qui comportait : ajout de plis religieux sur le patron, le choix de tissu, ainsi que les propositions artistiques de transformation. Je conseille vivement de laisser au moins une heure pour le patronage, car cela prend beaucoup de temps, et deux heures pour le reste du dossier. Comparé aux épreuves des années précédentes, j’ai trouvé les questions plutôt simples. Pour l’Histoire du costume il fallait juste mettre les vêtements en ordre chronologique sans précision d’époque. Puis, reconnaitre les différents plis sur les photos proposées et faire une représentation graphique de quelques-unes. La partie artistique (le dessin de mode, ma préférée) consistait juste à réaliser deux propositions de robe en rajoutant différents plis à la base de la robe “ST TROPEZ”. J’avoue que je ne suis pas une grande dessinatrice, mais j’ai pu quand même faire des dessins simples et sympathiques. Après cette session de coloriage, j’ai dû me pencher sur le choix du tissu pour la robe de cérémonie. Franchement, entre la bachette, le chevron de laine, la toile de lin et le crêpe satin réversible, le choix était évident. Mais ce n’était pas tout ! Il fallait également justifier son choix par écrit. Là, j’avoue, j’ai dû improviser un peu. Ensuite, il fallait remplir la nomenclature de la fiche technique de la robe en y mettant les parties du patron (robe devant, robe dos, manches, encolures, etc.) et le nombre de pièces à découper. C’était un peu comme compléter un puzzle. La partie patronage m’a laissée perplexe car pour la modification du patron le dossier présentait “la démarche de travail”, donc tout était déjà expliqué pas à pas. Je me demandais où était le piège car je ne pouvais pas croire que tout était simple à ce point. Donc, il fallait juste suivre les explications et surtout (!) n’ajouter rien de personnel. Vu la note que j’ai obtenue (19,50/20) je m’en suis plutôt bien sortie.

La fameuse EP2, l’épreuve de mise en œuvre de fabrication dure 16 heures et elle a le plus haut coefficient (10). On fabrique un vêtement (ou une partie de vêtement) dans un atelier de confection avec des machines industrielles. Dans notre groupe, nous étions toutes des candidats libres donc personne n’avait travaillé auparavant sur des machines professionnelles. Mais comme les épreuves EP 1 et EP 2 se déroulent dans le même atelier au lycée professionnel, nous avons pu voir le matériel sur lequel on allait travailler. De plus, les dames qui nous surveillaient étaient très aimables, elles nous ont proposé de venir une demi-heure avant le début de l’épreuve pour se familiariser avec les équipements (piqueuse plate, surjeteuse industrielle et le poste de repassage avec la table aspirante). Le jour de l’épreuve, toutes les machines étaient déjà enfilées, pour nous c’était une économie de temps considérable. Il nous restait juste à régler la longueur du point.

Cette épreuve aurait pu se passer comme les autres s’il n’y avait pas eu un petit imprévu qui nous a fait perdre du temps au début. Arrivée l’une des premières au stade de coupe, je me suis rendue compte que la largeur du tissu fourni pour l’épreuve (140 cm) ne correspondait pas au plan de coupe (avec le tissu de 150 cm de largeur), donc ça ne passait pas ! Nos gentilles dames surveillantes nous ont alors autorisées alors à ne pas respecter le plan de coupe et elles ont également proposé de nous couper encore du tissu. Personnellement, je me suis débrouillée pour découper toutes les pièces dans mon coupon en pliant le tissu plusieurs fois, mais j’ignore si cela m’a rapporté des points en plus ou pas.

Le modèle que nous avons dû confectionner était (quelle surprise !!) la robe ST TROP que nous avons étudiée à l’épreuve EP1. A l’inverse de l’épreuve précédente (que j’ai jugée trop facile), le sujet d’EP2 comportait plusieurs pièges. Premièrement, le satin de polyester était réversible et donc le côté endroit du tissu était mat (et pas satiné comme nous avions habitude). Deuxièmement, certaines parties de la robe (revers de la poche et la bande de plis en bas de la robe) devaient être coupées et montées avec la face brillante (j’avoue que j’ai loupé la poche, elle était toute mate sur ma robe, en revanche je me suis rattrapée sur le volant plié). Pour le reste, le modèle était relativement facile à monter, il n’y avait ni doublure, ni fermeture éclair, ni fronces. J’ai quand même mis du temps à faire la bande de plis pour qu’ils soient réguliers et bien parallèles, mais globalement, j’ai trouvé la robe plus facile que le chemisier NINON que j’ai fait en stage de préparation à cette épreuve. Mais, malgré les poches, j’ai obtenu 17 / 20 pour ma   » St TROP « .

N’étant pas habituée aux machines à coudre industrielles, j’ai trouvé que coudre sur une piqueuse plate est beaucoup plus facile que sur une machine domestique car on a une plus grande table de travail, le pied presseur maintient le tissu bien en place (impossible de le retirer une fois le pied presseur abaissé !) et on peut coudre des grosses épaisseurs de tissu sans aucun problème. En plus la mienne était équipée d’une genouillère (j’ai trouvé ça génial, j’ai eu les deux mains libres !) et d’un coupe-fil automatique à la talonnette (encore plus génial, pas de fils qui pendent partout).

Le plus dur dans toutes ces épreuves c’était d’attendre les résultats. La dernière épreuve terminant le 16 juin, les résultats ne sont arrivés que mi-juillet (le relevé de notes). En revanche, on peut savoir si l’on est admis ou pas sur le site internet du centre d’examens tout début juillet.

Quelques conseils pour celles (ou ceux) qui envisagent de passer leur CAP en couture l’année prochaine et qui sont en pleine préparation:

  • les modules à réviser impérativement : histoire du costume, techniques d’assemblage, les textiles (composition, propriétés et entretien) ;
  • quelques cours de dessin seront bien utiles ;
  • faire beaucoup d’exercices de piquage (piquer à 1 cm, 5 mm, 3 mm ; piquer les courbes, les angles, etc.), cela m’a beaucoup aidé ;
  • coudre souvent, car on perd la main très vite ;
  • en cas de problème pendant l’épreuve n’hésitez pas à vous adresser aux surveillants : en général ils sont très gentils (en tous cas pendant toutes mes épreuves y compris les épreuves sportives).

10 réflexions sur “Mes épreuves de CAP couture

  1. Nathalie Eppler dit :

    et bien j’ai eu plaisir à lire ce parcours et félicitations pour ce diplôme, ma fille l’a passé en candidat formation professionnelle en 1 an l’année dernière elle l’a eu avec une très bonne note de 16.8… mais elle se dit que la formation n’est pas assez poussée. Personnellement j’aurai bien aimé le passer en candidat libre mais je vois que les démarches ne sont pas évidentes et à 50 ans je continue de coudre pour mon plaisir, car la pendule du temps avance très vite… J’espère qu’en cette année 2017 tous vos projets se sont bien réalisés, cordialement Nathalie

    J'aime

    • Anne dit :

      Bonjour Nathalie.
      Si vous cousez beaucoup, n’hésitez pas à passer le CAP en candidat libre ! Je couds beaucoup pour mon plaisir (j’utilise souvent les patrons BURDA) et j’ai passé mon CAP, en candidate libre, l’année dernière : j’avais alors 56 ans ! Je l’ai eu avec 17/20 de moyenne.
      Alors, il ne faut pas hésiter car, même si nous ne cousons pas tout à fait dans les règles de l’art, nous avons une expérience qui est très utile pour pouvoir réaliser ce qui est demandé. Si vous m’envoyez votre adresse mail, je vous enverrai la photo de ma réalisation de l’année dernière durant l’épreuve du CAP et vous verrez que ce n’est pas trop compliqué, surtout lorsqu’on a l’habitude de réaliser toutes sortes de vêtements.
      Alors lancez-vous, vous ne serez pas déçue .
      BIen amicalement.
      Anne

      Aimé par 1 personne

  2. cricri dit :

    Bonsoir, j’ai décidé de me lancer cette année et je vais passer mon CAP mais je vais suivre une année de scolarité en formation avec le GRETA. Je couds beaucoup mais pas de vêtements et ne commais pas le nom des tissus et ne sais pas avec quel fil. Je pense que cette formation m’aporterra beaucoup. Merci pour toutes tes explications tres utiles.

    Aimé par 1 personne

  3. Anne dit :

    Bonjour Galina et félicitations pour votre CAP…
    J’ai passé également ce même CAP en 2016 et j’ai également fabriqué cette robe ST TROP ! Hier, j’ai téléphoné au lycée technique où j’ai passé l’épreuve en juin 2016, et je leur ai demandé s’il était possible de récupérer la robe que j’avais réalisée : ils m’ont répondu affirmativement et je suis donc allée chercher cette robe hier… C’est chouette car j’ai pu regarder quelles erreurs j’avais commises (je n’en ai pas trop commises car j’ai eu 17/20 comme vous). En tout cas, je suis contente d’avoir pu récupérer cette robe. Peut-être pouvez-vous faire pareil et récupérer la vôtre ?
    Si vous me donnez votre adresse mail, je pourrai également vous envoyer la photo de ma robe… et vous pourriez m’envoyer une photo de la vôtre, ce serait rigolo !
    Bonne soirée à vous.
    Bien cordialement.
    Anne

    J'aime

    • Galina dit :

      Bonjour Anne,
      Toutes mes félicitations pour votre CAP aussi !
      Et merci vivement de faire part de votre expérience, je ne savais pas qu’on pouvait récupérer nos pièces d’étude 🙂
      Je vais appeler mon lycée pour savoir si c’est vraiment le cas chez eux.
      Et vous pouvez m’envoyer la photo sur contact@coupdecoudre.com, je suis curieuse voir votre robe, car nous avons cousu les nôtres avec le satin noir, ce n’était donc pas très joyeux 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s