Burda, Jupes, Patrons

Le patron de jupe-culotte Burda

Aujourd’hui je vous présente ma version de la jupe-culotte (Burda Style, Nº 184, avril 2015, patron 113-A). Je me prépare peu à peu aux beaux jours du printemps (j’espère qu’il ne va pas tarder cette année !) et j’ai voulu un look plus féminin qui change un peu de mon éternel jean.

La jupe-culotte était un choix évident pour moi car elle associe l’ampleur d’une jupe avec le confort d’un pantalon. En plus, mon style étant plutôt sombre j’ai décidé de tenter un look original qui sort de l’ordinaire. Je suis donc partie sur une variante en tissu écossais (très tendance en ce moment) avec taille haute, pinces et poches dans les coutures. Pour la fermeture j’ai remplacé l’agrafe de pantalon à riveter prévue dans le patron par deux crochets avec les œillets cousus à la main. Le patron est accompagné d’un master-class illustré, ce que facilite beaucoup la tâche. Note importante: avant de découper le patron, mesurez votre tour de hanches pour déterminer la taille qui vous correspond. Normalement, je porte la taille 40 mais pour cette jupe-culotte j’ai prendre le patron de taille 42 et l’ajuster un peu au niveau de la ceinture.

Coût de ma réalisation:

  1. Coupon de 3 mètres de tissu écossais : 5 €, les-coupons-de-saint-pierre.com. Pour cette jupe-culotte j’ai utilisé 1,5 mètre de tissu, il me reste donc un bout pour la jupe 😉

  2. Fermeture-éclair 18 cm: 2,85 € YKK sur tissus.net.

  3. Deux crochets et œillets : 0,60 € sur tissus.net.

  4. 0,25 m d’entoilage thermocollant pour la ceinture : environ 0,70 € (prix au mètre 2,60 € sur les-coupons-de-saint-pierre.com)

Coût total : 9,15 €

Temps de la réalisation

Il m’a fallu quand même quatre bonnes siestes de mes loulous d’une heure et demie chacune pour réaliser ce beau projet. L’opération la plus longue : l’ourlet fait à la main, j’y ai passé une bonne heure, mais ça en valait la peine, le résultat final est impeccable !

Je suis très contente du travail accompli : la jupe est originale et très confortable à porter. Avec une veste en tweed et des bottes elle prend tout de suite du galon ; sinon, pour tous les jours on la porte avec un sweat-shirt et des baskets.

Laisser un commentaire