Pantalon Sorell de Pauline Alice

Aujourd’hui je vous présente LA cousette de cette hiver : le pantalon Sorell de Pauline Alice patterns. Si vous vous rappelez bien, le mois de janvier fut très froid et j’ai eu une grosse envie de me coudre un pantalon à la fois chaud, élégant et confortable. On aurait dit une mission impossible. C’était avant que je tombe sur les patrons Pauline Alice. Son pantalon Sorell m’a tout de suite conquise: de coupe ample mais bien centré au niveau de la taille, c’était exactement que je recherchais !

Pour coudre mon pantalon, j’ai pris un coupon de crêpe de laine en soldes chez Bennytex. Quand j’ai ouvert la pochette du patron, j’ai eu un peu peur, car le patron requiert 2,10 m de tissu alors que j’ai acheté 2 m pile. Après plusieurs tentatives, j’ai finalement réussi à tout découper avec mon coupon (j’ai dû empiéter un peu sur la lisière du bord). Le fait que les marges de couture sont comprises dans le patron, m’a beaucoup facilité la tâche – je pouvais coller les pièces les unes aux autres pour économiser le tissu.

J’ai passé 3 après-midis d’affilé à coudre mon pantalon, car, premièrement, j’étais super motivée et deuxièmement, j’en avais marre d’avoir froid et il me fallait ce pantalon de toute urgence ! La plus grande partie du temps de couture a été consacrée aux poches. Il y en a 5 en tout: 2 poches fendues devant, 2 poches passpoilées derrière et une petite poche au niveau de la ceinture. Les explications étant très claires, je n’ai pas rencontré de difficulté particulière. Cependant, avant de coudre, j’ai parcouru plusieurs fois le tutoriel pour comprendre le surfilage des pièces étape par étape. Ensuite, j’ai listé toutes les petites pièces (doublures des poches, ceinture, pattes, braguette) que j’ai préparées avant de coudre mon pantalon. Cette petite ruse m’a permis d’avancer plus vite une fois que j’ai entamé la phase d’assemblage. Tout à la fin, j’ai eu un petit souci avec la boutonnière sur la ceinture. Ma machine a carrément refusé de l’exécuter à cause de l’épaisseur du tissu, j’ai donc dû la faire à la main.

Sinon, j’étais plutôt ravie de ma réalisation, et surtout, j’étais bien au chaud ! Le pantalon était très bien coupé et je n’ai dû faire aucune modification. Pour gagner un peu en longueur, j’ai juste fais un ourlet simple au lieu d’un ourlet replié.

Je conseille vivement ce modèle à celles qui veulent progresser et passer au niveau supérieur. Le pantalon est bourré de nombreux points très techniques, qui sont très bien expliqués.

Voici quelques photos du résultat. Qu’en pensez-vous ?

trousers-sorel-16trousers-sorel-17trousers-sorel-19

trousers-sorel-6

Pantalon Sorell : une petite poche pour une montre au niveau de la ceinture

trousers-sorel-10

Pantalon Sorell : La braguette et les poches fendues

trousers-sorel-12

Pantalon Sorell : un petite détail de la ceinture

trousers-sorel-8

Pantalon Sorell : La fameuse poche passepoilée

trousers-sorel-20

4 réflexions sur “Pantalon Sorell de Pauline Alice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s